Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Un bilan positif pour la Semaine de Médiation par l'Animal à la Ferme

Un bilan positif pour la Semaine de Médiation par l'Animal à la Ferme

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Du 14 au 20 septembre dernier, la Chambre d’agriculture de Meurthe-et-Moselle et son réseau Bienvenue à la Ferme ont proposé une semaine thématique de promotion et de découverte en immersion de la médiation par l’animal sur le terrain.

10 exploitations et sites en milieu rural ont ainsi ouvert leurs portes aux professionnels des structures médico-sociales et aux familles sur le territoire lorrain. L’objectif : leur permettre de découvrir toutes les facettes de cet accompagnement, à visée préventive, thérapeutique ou récréative dans lequel un professionnel qualifié et diplômé – ici des agriculteurs- fait intervenir un ou des animaux soigneusement sélectionnés et encadrés pour établir un lien auprès d’un bénéficiaire en recherche de mieux être.

Lors de rendez-vous personnalisés, les participants ont pu appréhender le travail de préparation d’une séance, découvrir la diversité des animaux médiateurs et leur intervention dans la relation avec l’autre. Les professionnels des structures médico-sociales ont également pu vérifier à la fois la diversité de l’offre adaptée aux publics visés et la compétence des agriculteurs formés pour adapter et personnaliser l’accompagnement pour chaque groupe accueilli.

 

Un bilan encourageant

Pour cette première édition  de la « semaine de la médiation par l’animal à la ferme » ce ne sont pas moins d’une quarantaine de rendez-vous qui ont été pris avec plus de vingt structures médico-sociales du territoire Présentation personnalisée et visite-découverte de la ferme, déroulement des séances… les  agriculteurs n’ont pas économisé leurs efforts, ni leur temps lors de ces séances en immersion dans les exploitations. Ils ont partagé avec enthousiasme leur environnement et présenter leur savoir-faire et leurs animaux. Face à eux, un public varié de professionnels plutôt conquis par cette pratique, qui ont pu percevoir tous les bienfaits qui en résultent pour les bénéficiaires : éveil des sens, bien être, apaisement, détente, communication facilitée, confiance en soi, etc.

Au-delà du nombre de rendez-vous, cette initiative a permis de faire connaître l’offre en médiation par l’animal à la ferme auprès de l’ensemble des structures médico-sociales du territoire. Le sujet a également suscité l’intérêt de la presse et des médias qui ont largement relayé l’événement par des reportages dans les fermes. Un coup de projecteur intéressant sur cette pratique innovante pour les fermes et sites participants à l’opération, qui permet de faire mieux connaître l’offre au grand public également.

 

FOCUS : la ferme Sainte-Claire ouvre ses portes pour promouvoir la médiation par l’animal

A leur arrivée à la ferme, le vendredi 18 septembre dernier, les trois professionnelles de l’ESAT de Chanteheux et du S.A.E.M.O de Maxéville ont immédiatement pu ressentir le goût de Cathy Antoine pour l’accueil du public dans sa ferme. Et pour cause, Cathy et Eric Antoine pratiquent l’accueil à la ferme depuis 16 ans avec la « volonté de partager leur environnement et d’ouvrir leur ferme à d’autres personnes ». Sur leur exploitation de polyculture-élevage menée en agriculture biologique, ils organisent vacances, anniversaires à la ferme et séances de médiation à destination de publics fragilisés notamment. « Grâce au diplôme d’intervenant en médiation par l’animal, reconnu par l’Etat et obtenu auprès de l’Institut Agatéa de Colmar (68), j’ai obtenu une réelle reconnaissance par les professionnels. »

Au programme ce jour-là, une découverte sur-mesure de la ferme dans tous ses aspects. Tout en déroulant le contenu d’une séance de médiation, Cathy Antoine présente avec passion l’exploitation, son fonctionnement, les bâtiments. L’agricultrice présente chacun des animaux médiateurs : Babou l’âne ou Gribouille le lapin bélier, véritables mascottes de la ferme, mais aussi veaux, vaches, poules, moutons, chats... qui sont autant d’acteurs des séances qu’elle proposent aux familles et aux publics fragilisés. L’agricultrice décrit comment les activités associant les animaux et la nature permettent de mieux gérer ses émotions, la confiance en soi et ressentir du mieux-être. Elle insiste également sur les bienfaits supplémentaires liés à l’environnement apaisant de la ferme pour les bénéficiaires.

Après près de deux heures d’échange, les participantes sont conquises. Toutes sont convaincues de l’intérêt de cette pratique pour les publics avec lesquels elles travaillent. « Je vois très bien l’intérêt de séances pour travailler le lien parent-enfant, qui parfois est rompu chez les enfants et les jeunes que nous suivons » indique Fanny Katola du S.A.E.M.O de Maxéville. Certaines sont même venues à la ferme confirmer une envie de se former elles-mêmes, dans l’idée de peut-être développer plus tard une activité de médiation par l’animal dans leur structure.

Pour Cathy Antoine, le bilan est encourageant : « à l’occasion de cette semaine découverte, j’ai accueilli des professionnels sept structures. Il me tient à cœur d’ouvrir notre exploitation à d’autres personnes. Cela n’aboutit pas forcément directement à une contractualisation avec les établissements, mais je suis satisfaite des prises de contacts et de l’intérêt des professionnels pour notre savoir-faire. ».