Vous êtes ici : Accueil > Actualités > LA CHALAROSE DES FRENES

LA CHALAROSE DES FRENES

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Le « frêne commun » est arbre, qui occupe une place importante dans le paysage de Meurthe-et-Moselle, puisqu’on le rencontre fréquemment en forêt, mais aussi dans les bosquets, les parcs et jardins et sur le bord des routes. À l’état adulte dans un milieu, qui lui est favorable, il peut atteindre une hauteur totale de plus 35 m. Son bois, qui possède de nombreuses qualités, est apprécié par les industriels. Malheureusement, de nombreux frênes communs poussant en Meurthe-et-Moselle sont actuellement dépérissants ou morts. Ce dépérissement est dû à un champignon microscopique, qui porte le nom de « Chalarose ». Les frênes communs de tous âges peuvent être touchés par cette maladie. Mais, les sujets jeunes sont plus vulnérables.

La chalarose est une maladie spécifique du frêne commun. Elle se propage de frêne en frêne par l’intermédiaire des spores de ce champignon, qui sont véhiculés par le vent. Les symptômes de cette maladie sont le flétrissement et le desséchement des feuilles et des rameaux, la formation de gourmands sur le tronc et les branches principales et l’apparition éventuelle de nécroses au niveau du collet (base du tronc).

          Desséchement des branches et formation de gourmands sur le tronc.

  Desséchement des branches de la cime dû à la chalarose.

 

Les frênes faiblement touchés en cime par la chalarose ne sont pas tous condamnés à périr. D’une année à l’autre, certains d’entre eux peuvent retrouver un état de sanitaire satisfaisant. Par contre, les frênes présentant des nécroses au collet se dégradent rapidement et la probabilité de leur mort à court terme est forte.

Les moyens de lutte contre la propagation de cette maladie sont préventifs. En outre, ils consistent à exploiter les frênes présentant des nécroses au collet et/ou plus de 50 % de branches mortes en cime, et à privilégier le mélange des essences pour créer des barrières naturelles obstruant la dissémination directe des spores de frêne en frêne.

Si vous êtes propriétaire forestier privé de parcelles boisées de petites surfaces dans le Lunévillois-ouest et ne travaillez pas avec un gestionnaire forestier à l’instar d’un expert forestier, un technicien indépendant ou une coopérative, vous avez la possibilité d’obtenir des conseils sylvicoles, fonciers, juridiques et fiscaux en vous adressant au conseiller forestier de la chambre d’agriculture de Meurthe-et-Moselle. Ses coordonnées figurent ci-dessous. Ces conseils sont gratuits et sans engagements.

Secteur du Lunévillois-Ouest :

 

M. Jean-Marie SYLVESTRE – Conseiller forestier pour le secteur du Lunévillois-Ouest

6 rue Antoine Lavoisier
54300 Moncel-Lès-Lunéville

06 87 97 19 20

jean-marie.sylvestre@remove-this.meurthe-et-moselle.chambagri.fr

 

     

Actions d’animation et d’accompagnement pour une mobilisation durable et groupée de la ressource bois, projet soutenu par l’Union européenne avec le Fonds Européen Agricole pour le Développement Rural.