Vous êtes ici : Accueil > Actualités

Détail de l'actualité

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Innover dans l’accueil à la ferme

CHEVRERIE DE BARADOZIC SAINT DIVY 04 SEPTEMBRE 2013

Structurer et professionnaliser les agriculteurs qui proposent l’accueil à la ferme, développer de nouvelles expériences et de nouveaux modes d’accueil, tel est l’action mise en place par les Chambres d’agriculture de Meuse et Meurthe-et-Moselle en 2017 et 2018.

Les côtes de Meuse, la forêt entre Aire et Meuse, le lac de Madine, les côtes de Toul et la colline de Sion ont un réel potentiel touristique. Conscientes cet enjeu et à l’écoute des agriculteurs réalisant de l’hébergement, des activités à la ferme ou de la restauration et souhaitant se professionnaliser, les Chambres d’agriculture de Meuse et Meurthe-et-Moselle ont décidé de proposer un projet de coopération interdépartemental sur les territoires du PNRL Ouest et du Pays Terres de Lorraine. Sur ces territoires riches par leurs paysages et la diversité des productions, 200 exploitations font de la vente directe de produits agricoles et seulement une vingtaine pratique l’accueil à la ferme. Les différentes formes d’accueil recensées sont l’hébergement (gîtes et chambre d’hôtes, hébergements insolites, camping à la ferme), la restauration (ferme auberge, restauration traiteur), la ferme pédagogique (accueil de scolaires, familles, enfants, public sensible), l’activité de loisirs à la ferme (stage pratique, ferme équestre) et aussi l’accueil de camping car, la prestation de groupe,….

Des financements mobilisables

Les acteurs du tourisme identifient un besoin de mieux communiquer et de développer l’offre d’accueil et d’activités agritouristiques autour de la recherche d’ « expériences à vivre ». Cette opportunité de développement de l’agritourisme est également mise en avant dans les deux programmes LEADER (fond européen  pour le  développement agricole et rural) de ces deux territoires PNRL Ouest et du Pays Terres de Lorraine. Des financements sont donc mobilisables pour la réalisation de ce projet.

La Chambre d’agriculture sonde actuellement les agriculteurs pour mieux connaitre leur organisation actuelle et leur besoins pour développer l’accueil. En parallèle, l’organisme consulaire interroge aussi les acteurs touristiques sur le public accueilli, ses attentes et les points sur lesquels il faut travailler pour structurer les agriculteurs et leurs prestations. Les premiers retours esquissent des axes de travail. Les producteurs souhaiteraient créer de nouvelles formes d’animation et de visite de fermes,  ou encore adapter l’offre en accueil de groupes ou de publics sensibles. Les acteurs du tourisme conseillent de construire une offre expérientielle recherchée par les touristes (familles, séniors ou enfants) et proposer des offres avec plusieurs agriculteurs (séjours thématiques, circuit découverte, animation spéciale).

Des formations Ad’hoc

Des actions collectives d’accompagnement seront orchestrées par les Chambres d’agriculture, telles que la conception d’outils de visite et de supports de communication (vidéo, digitaux, signalétique…), l’organisation de voyages d’étude thématiques, le soutien à la mise en réseau des acteurs… Deux formations sont d’ores et déjà programmées : « Créer des concepts de visite à la ferme en autonomie autour du jeu pour les familles », les 15-16 février et 13 mars et « Ré enchanter sa visite guidée par l’animation et des pédagogies expérientielles. » les 19 et 20 mars + une 3ème journée.

Les agriculteurs souhaitant développer une activité d’accueil à la ferme sur  les territoires cités ou  participer aux formations peuvent contacter Dominique Griffaton de la Chambre d’agriculture 54 au 03.83.93.34.96 ou Céline Veyssière de la Chambre d’agriculture 55 au 03 29 76 29 29.

Annelise LOUYOT
Chambre d’agriculture 54