Vous êtes ici : Accueil > Actualités > INFLUENZA AVIAIRE : relèvement niveau de risque de "négligeable" à "modéré"

INFLUENZA AVIAIRE : relèvement niveau de risque de "négligeable" à "modéré"

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Au vu de l’évolution défavorable de la situation vis-à-vis de l'influenza aviaire, le Ministre de l’Agriculture et de la Souveraineté Alimentaire a décidé de relever le niveau de risque sur l’ensemble du territoire national de "négligeable" à "modéré" par arrêté du 29 septembre 2022 qui est entré en vigueur le 2 octobre.

Les mesures sanitaires induites par le niveau « modéré » applicables aux lieux de détention de volailles et autres espèces d’oiseaux des 71 communes situées dans les zones à risque particulier (ZRP) de Meurthe-et-Moselle (Voir liste ci-contre) sont définies par l'arrêté ministériel du 16 mars 2016 et ont été renforcées dans le cadre du plan d’actions influenza aviaire présenté fin juillet :

 

  • La mise à l’abri des volailles dans les zones à risque : la mise à l’abri devient obligatoire pour les volailles dans les zones à risque particulier (zones humides, traversées par les couloirs de migration des oiseaux sauvages) et pour les palmipèdes de moins de 42 jours en zone à risque de diffusion (zones à forte densité de volailles).
  • La mise en place d’autocontrôles par les professionnels : ce dispositif volontaire vise à renforcer la détection précoce du virus dans les élevages de palmipèdes des filières gras et chair situés en zone à risque particulier (ZRP) et prévenir ainsi sa diffusion.
  • Des mesures de gestion renforcées autour des foyers en élevage : en complément de la zone de protection (ZP de 3 km) et la zone de surveillance (ZS de 10 km), une zone réglementée supplémentaire (ZRS) est mise en place, entre 10 et 20 km autour des foyers. Dans ces zones, les mises à l’abri sont obligatoires de même que les autocontrôles dans les élevages. Des audits de biosécurité sont également rendus obligatoires avant toute mise en place d’animaux.
  • Des exigences accrues lorsqu’un cas est confirmé dans la faune sauvage : une zone de contrôle temporaire (ZCT) doit être appliquée avec un rayon étendu à 20 km minimum. Dans cette zone, la mise à l’abri est obligatoire et des autocontrôles sont instaurés dans les élevages.
  • La mise en place de mesures de régulation des activités cynégétiques : autour des foyers d’influenza en élevage, des cas en faune sauvage, ainsi que dans les zones à risque particulier.

Ces mesures s'ajoutent aux mesures suivantes applicables à l’ensemble du territoire : la surveillance clinique quotidienne dans les élevages commerciaux ; l’interdiction des compétitions de pigeons voyageurs au départ ou à l'arrivée de la France.

La Direction Départementale se tient à votre disposition pour tout complément d'information relatives à ces mesures essentielles pour les filières avicoles nationales.

 

Détails sur le site internet de la Préfecture de Meurthe-et-Moselle en cliquant ici.

A lire aussiEn savoir plus