Vous êtes ici : Accueil > Actualités > INFLUENZA AVIAIRE passage en risque élevé : les mesures

INFLUENZA AVIAIRE passage en risque élevé : les mesures

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Après la découverte de plusieurs foyers d'influenza aviaire H5N8 particulièrement pathogène et de cas dans la faune sauvage, le niveau de risque concernant la grippe aviaire a été relevé mardi de "modéré" à "élevé" sur l’ensemble du territoire. Quel impact pour votre élevage ?

De nombreux cas positifs dans l'avifaune sauvage au virus INFLUENZA AVIAIRE ont été détectés et ne cessent de croitre aux Pays-Bas, Allemagne, Royaume-Uni principalement en bordure de mer (couloir de migration).

Considérant cette situation, le Ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation a décidé de relever le niveau de risque de "modéré" à "élevé" dans les départements situés dans les deux principaux couloirs migratoires traversant le territoire, dont la Meurthe-et-Moselle fait partie. L'arrêté a été publié au JORF du 5 novembre 2020 et est entré en vigueur ce jour même .

L’élévation du niveau de risque induit l’application de mesures de prévention fixées à la fois par l’arrêté ministériel du 16 mars 2016 et par celui du 8 février 2016 relatifs à la biosécurité en élevage de volailles.

Ces mesures sont donc désormais applicables à l’ensemble de la Meurthe-et-Moselle. Elles incluent :

  • la claustration des volailles ou protection de celles-ci par un filet avec réduction des parcours extérieurs,
  • l’interdiction de l’organisation de rassemblements et la participation des volailles originaires des zones concernées dans les zones au risque « négligeable ou modéré»,
  • l’interdiction de transport et de lâcher de gibiers à plumes,
  • l’interdiction de l’utilisation d'appelants,
  • la surveillance clinique quotidienne dans les élevages commerciaux et non commerciaux,
  • l’interdiction des compétitions de pigeons voyageurs au départ ou à l'arrivée de la France,
  • la vaccination obligatoire dans les zoos pour les oiseaux ne pouvant être confinés ou protégés sous filet.

Ces mesures de prévention ont pour but de protéger les volailles domestiques d'une potentielle contamination qui aurait des conséquences désastreuses pour les échanges et exportations d'animaux vivants et de viandes de volailles. Elles engendreront des contraintes fortes principalement dans les filières exclusivement en plein air (volailles grasses, sous signe officiel de qualité). Des aménagements des cahiers des charges notamment pour les productions sous signe de qualité officiel seront temporairement nécessaires.

Pour toute question, vous pouvez contacter les services de la DDPP (Direction Départementale de la Protection des Populations) au  03.57.29.16.20.